Tarifs & Financements

Possibilités de financement

En références à
– La Loi n° 2004-391 du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social
– La LOI n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie.

Le Compte personnel de formation (Loi du 5 mars 2014) Remplacement du DIF au 1er janvier 2015

Tout personnel actif peut mobiliser des heures acquises au sein d’un Compte Personnel de Formation afin d’accéder à des formations.

  • Être  âgé de 16 ans en emploi ou à la recherche d’un emploi (15 ans en cas de contrat d’apprentissage).
  • Les heures acquises au titre du DIF jusqu’au 31 décembre 2014 sont utilisables au titre du CPF à partir du 1er janvier 2015.
  • Attaché à l’individu, il le suit tout au long de sa vie professionnelle, quelles que soient ses évolutions de carrière.
  • les heures accumulées y sont intégralement transférables et donc utilisables y compris en période de transition.
  • L’individu devient ainsi encore davantage à l’initiative de son parcours de formation.
  • Le CPF est mobilisable même sans accord de l’employeur (ou Pôle Emploi si demandeur d’emploi) si la formation obtenue au titre du CPF se fait hors temps de travail.
  • Le compte est approvisionné de 24 heures par an pendant 5 ans, puis 12 heures par an, jusqu’à l’atteinte d’un plafond de 150 heures
  • Chaque titulaire du CPF peut mobiliser son compte ici : http://www.moncompteformation.gouv.fr/

Qu’est ce que le CIF (Congé Individuel de Formation) ?

Le CIF permet à tout travailleur, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative et à titre individuel des actions de formation, indépendamment de sa participation aux stages compris dans le plan de formation de l’entreprise.

Sauf accord sur une durée plus longue, l’absence ne peut être supérieure à un an pour un stage à temps plein ou à 1 200 heures pour un stage à temps partiel.

Ce congé permet également de préparer et de passer un examen, de changer de profession ou d’activité.

Il pourra se faire hors temps de travail si le salarié a plus d’un an d’ancienneté. Il peut être pris en charge par l’OPCA ou le FONGECIF lorsque l’action se déroule hors temps de travail.

LE PLAN DE FORMATION. Il se compose de deux grandes classes :

Les actions d’adaptation au poste de travail, à l’évolution et au maintien dans l’emploi (ces temps de formation sont intégrés dans le temps de travail avec maintien de la rémunération du salarié).

Les actions liées au développement des compétences (ces formations se font en dehors du temps de travail).

Le bilan d’étape professionnel et le passeport Formation :

A l’occasion de son embauche, le salarié est informé que dès lors qu’il dispose de deux ans d’ancienneté dans la même entreprise, il bénéficie à sa demande d’un bilan d’étape professionnel. Toujours à sa demande, ce bilan peut être renouvelé tous les cinq ans.

Le bilan d’étape professionnel a pour objet, à partir d’un diagnostic réalisé en commun par le salarié et son employeur, de permettre au salarié d’évaluer ses capacités professionnelles et ses compétences et à son employeur de déterminer les objectifs de formation du salarié.

Il se différencie d’un entretien d’évaluation.

Dans les entreprises de 50 salariés ou plus, l’employeur organise un entretien avec chacun de ses salariés dans l’année suivant leur 45ème anniversaire afin de leur proposer ce bilan d’étape et de les informer de leurs droits à un bilan de compétence ou à une action de professionnalisation.